Ville de Paris

Actualité

OFFRES PASS CULTUREL 7

Mise à jour le 01/12/2022
Découvrez toutes les offres proposées par les musées, théâtres et institut culturel du 7e.

EXCLUSIVITE : code promotionnel sur le site www.toitdeparis.com.

Crédit photo : Toit de paris
Toit de Paris est une jeune entreprise qui souhaite valoriser le patrimoine à travers ses toits. C'est un objet décoratif fabriqué à partir de véritables morceaux de toits qui ont vécu un demi-siècle. Constance Fichet-Schulz, la créatrice a souhaité géolocaliser l'objet. Ainsi il est possible de se procurer un morceau provenant du 7e arrondissement. Elle a choisi les toits car cela reflète l'histoire et la singularité de Paris. Cet océan de gris et de bleu construit au milieu du XIXe siècle, c'est aujourd'hui plus de 70% des toitures parisiennes sont en zinc.

10% de réduction pour les 100 premiers avec le code TPFOCUS7Z10

Théâtre de la Tour Eiffel

"Albert Einstein, Un enfant à part" au théâtre de Tour Eiffel

A partir du 15 octobre 2022
Crédit photo : theatre tour eiffel
Moqué par ses camarades, il trouve alors refuge dans les chiffres et les livres. Dans ces moments, son esprit dépasse les barrières. Il veut tout comprendre, qu'on lui explique le monde. Derrière le grand génie, prix Nobel de Physique, se cache un enfant malicieux qui a trouvé sa voie.
Un spectacle familial, qui plait aussi bien aux adultes qu'aux enfants. Avec beaucoup de tendresse et d'humour. Les comédiens réalisent un tour de force en jouant une quinzaine de rôles.
Auteur : Adaptée du roman de Brigitte Kernel
Artistes : Sylvia Roux, Tadrina Hocking, Thomas Lempire
Metteur en scène : Victoire Berger-Perrin

La promesse BREL au théâtre de Tour Eiffel

A partir du 23 septembre 2022
Crédit photo : theatredelatoureiffel
Arnaud Askoy n’est pas Brel mais à l‘entendre, à le voir on pourrait y croire. Arnaud donne chair avec sincérité au Grand Jacques.
La ressemblance troublante, l’empreinte vocale saisissante, le respect des outils fondamentaux de mise scène de Brel ne sont que des éléments physiques du spectacle, le décor nécessaire.
A l’image des arrangements originaux de Roland Romanelli, c’est bien la flamme personnelle d’Arnaud Askoy, cette charge émotionnelle, généreuse, qui doit venir nous bouleverser, faire naître une magie comparable à celle de l’époque, comme une toile impressionniste vivante.
Telle est la promesse : « Ceci n’est pas Brel ! » aurait dit Magritte, laissez-vous faire….

Adieu Monsieur Haffman au théâtre de Tour Eiffel

A partir du 5 octobre 2022
Crédit photo : theatredelatoureiffel
Paris. Mai 1942. Le port de l’étoile jaune pour les Juifs est décrété.
Au bord de la faillite, Joseph Haffmann, bijoutier juif, propose à son employé Pierre Vigneau de prendre la direction de sa boutique : “J’aimerais que vous viviez ici avec votre épouse pendant les mois qui vont suivre en attendant que la situation redevienne normale… la bijouterie Haffmann et Fils deviendrait la bijouterie Vigneau.“ Sachant que Pierre doit également prendre le risque d’héberger clandestinement son “ancien” patron dans les murs de la boutique, il finit par accepter le marché de Joseph à condition que celui-ci accepte le sien : “Isabelle et moi voulons à tout prix avoir un enfant. Après plusieurs tentatives infructueuses, nous avons fait des examens… je suis stérile, Monsieur Haffmann… J’aimerais que vous ayez des rapports sexuels avec ma femme le temps qu’elle tombe enceinte…”
Une pièce écrite et mise en scène par Jean-Philippe Daguerre

Christelle Cholet au théâtre de Tour Eiffel

A partir du 29 septembre 2022
Crédit photo : theatredelatoureiffel
Retrouvez Christelle Chollet « RECONDITIONNÉE » dans son nouveau spectacle.
Une Christelle que vous n’avez jamais vue dans la peau de NABILOU l’influenceuse, de FERDINAND le taureau, d’une prédatrice sexuelle, d’une prof de musique, d’une love coach, d’une DJ et des tubes reconditionnés à la sauce Chollet. Sketches, folie et rock’n’roll, Christelle Chollet ressort ses griffes, accompagnée de ses fidèles musiciens.
Mise en scène : Rémy CACCIA
L'offre :
50% de réduction sur les spectacles (sur les billets plein tarif)

Réservations : au 01 40 67 77 77 ou via le lien http://www.aparteweb.com/awprod/TTE/AWCatalogSub.aspx?INS=TTE&IDWL=78807

Théâtre de la Tour Eiffel : 4 square Rapp - 75007

Les offres-Pass Culturel

50% de réduction sur les spectacles (sur les billets plein tarif)

Réservations : au 01 40 67 77 77 ou via le lien http://www.aparteweb.com/awprod/TTE/AWCatalogSub.aspx?INS=TTE&IDWL=78807

Théâtre de la Tour Eiffel : 4 square Rapp - 75007

Centre Culturel Italien

Exposition "A fleur de peau"

Du 23 novembre 2022 au 27 janvier 2023
Salvatore Alessi, Comme le ciel, ainsi soit la terre I (dettaglio), 2022, huile sur toile et feuilles d'or, 130×100 cm © Federico Tomasi
Crédit photo : Centre culturel Italien
La région des Pouilles, talon de la botte planté entre l’Adriatique et la mer Ionienne, fait l’objet d’un véritable engouement pour son authenticité, ses plages et sa gastronomie. L’Institut culturel italien convie le visiteur à la découverte des mystères de cette région à travers un parcours surprenant qui décrypte, grâce aux exceptionnels objets exposés, la fascination qu’exerce cette terre si particulière.
Angela Ghezzi, commissaire de l'exposition, a invité six artistes italiens à réfléchir sur le corps : sa perception, sa place face aux enjeux du monde moderne et son interaction avec la société contemporaine, mais aussi son dépassement avec la dimension spirituelle qui rejoint l’extase en art. De la sublimation érotique de Marco Cornini à l’élévation sacrée de Salvatore Alessi, en passant par l’expression du désir chez Daniele Galliano et Leo Ragno, jusqu’au regard plus méditatif et réflexif de Samantha Torrisi et d’Alessandra Maio.
La dimension charnelle est abordée de façon plus littérale par Marco Cornini, avec ses sculptures de femmes en fleur épanouies. On sent comme un tremblement dans l’usage de la terre cuite qui contribue à exprimer l’intensité sensuelle en soulignant les beautés somptueuses de ses modèles féminins. Seules ou surprises pendant l’acte amoureux, elles expriment toujours l’affirmation d’une volonté de liberté et donc de résistance face aux caricatures souvent restrictives ancrées dans l’imaginaire ou l’inconscient masculin.
D’une vision presque hyperréaliste on glisse, avec Leo Ragno, dans une dimension plus éthérée. Ses oeuvres nous parlent du souvenir et de son partiel effacement, que les camaïeux de roses évoquent avec une justesse particulière. Couleur de l’enfance lorsqu’il est clair, le rose se charge d’une tonalité plus érotique en devenant plus intense. Une grande liberté est laissée au regardeur de par la discrétion de l’image mais cet art délicat nous laisse comme un devoir de douceur, de patience et même de juste lenteur dans nos relations humaines et amoureuses.
Avec Daniele Galliano, le corps, objet de désir et d’expression de la sexualité, est isolé. L’énergie charnelle y est autant présente et comme une porte ouverte sur un univers amoureux triomphant de la solitude. Cette dernière, que l’on pouvait déjà déceler chez Leo Ragno et qui est tout aussi présente chez Samantha Torrisi, est clairement un fil conducteur chez Daniele, et ce, aussi bien dans ses nus aux cadrages cinématographiques que, étonnement, dans ses représentations de foules en pleine baignade.
Samantha Torrisi nous fait basculer dans un monde plus intérieur, plus réflexif et méditatif. Ses toiles somptueuses et silencieuses introduisent de façon presque paradoxale une perspective d’espoir. On a quitté les plaisirs de la chair pour penser l’individu dans le monde. Le brouillard lui-même suggère, à l’intérieur de ses paysages, les directions à prendre, les chemins possibles. Le corps de l’homme immergé dans chaque oeuvre peut être le lieu d’une épiphanie, grâce au contact joyeux avec la nature qui l’ouvre à la construction d’espérances et d’avenirs possibles.
La logique nous imposait de franchir encore une étape dans ce cheminement et ce, grâce au travail de Salvatore Alessi  : il nous engage à laisser fleurir en nous le sacré. Pour cela, il s’approprie les fonds d’or qui ont été pendant plusieurs siècles l’emblème du divin, l’incarnation de la lumière absolue et la matérialisation d’un espace hors du temps humain. Mais Salvatore est aussi très conscient des désordres de notre époque et l’entrelacs des corps exaltés pris dans un mouvement ascensionnel traduit sa réflexion et ce besoin d’un retour au sacré.
Quant à elle, Alessandra Maio ne cherche pas à nous guider vers l’éblouissement et l’extase sacrée, mais à renverser le diktat de la perfection qui s’impose et qui écrase, et tout particulièrement celui concernant le corps féminin. Alessandra nous propose d’accepter la beauté des irrégularités et autres accidents pouvant affecter la peau d’une femme. Elle va plus loin en associant à chacune de ses oeuvres une phrase poétique qui nous conduit à penser que la peau peut presque être un organe de l’esprit et travailler à son côté avant même que l’intellect n’entre en jeu. Une autre manière de fleurir.

Entrée libre. Du lundi au vendredi, 10h-13h et 15h-18h. Fermée le 14 juillet et le 15 août.

Plus d’informations sur l’exposition ici.

Centre culturel italien : 50 rue de Varenne - 75007

Musée d'Orsay et Musée de l'Orangerie - Valéry Giscard d'Estaing

Kehinde Wiley

Du 13 septembre 2022 au 8 janvier 2023
Crédit photo : Museed'Orsay
En prolongement de l’exposition Kehinde Wiley, présentée à la Fondazione Giorgio Cini pendant la 59e Biennale de Venise le musée d’Orsay présente dans la nef un corpus de trois oeuvres de l’artiste à savoir une peinture (Young Tarentine (Mamadou Gueye), An Archeology of Silence, Femme Piquée Par Un Serpent (Mamadou Gueye) et deux sculptures nouvelles et monumentales qui viennent approfondir la réflexion développée autour de son oeuvre DOWN créée dès 2008. Initialement inspiré par la peinture de Holbein intitulée « Le Christ mort dans la Tombe » ainsi que par des peintures et des sculptures historiques de guerriers tombés et de personnages à l'état de repos, Wiley a créé une série troublante de corps de couleur gisants, venant ainsi re-conceptualiser les formes picturales classiques pour créer une version contemporaine du portrait monumental, retentissant de violence, de douleur, de mort et d'extase.
Commissariat : Christophe Leribault, Président des musées d’Orsay et de l’Orangerie

Edvard Munch au Musée d'Orsay

Exposition du 20 septembre 2022 au 22 janvier 2023 - "Un poème de vie, d'amour et de mort"
Crédit photo : Muséed'orsay
En collaboration avec le musée Munch d’Oslo, le musée d’Orsay consacre une exposition au célèbre peintre norvégien Edvard Munch (1863-1944) dont l’œuvre dans son ampleur – soixante ans de création - et sa complexité demeure pourtant en partie méconnu.
L’exposition présentera une centaine d’œuvres, peintures, mais aussi dessins, estampes ou encore blocs gravés, rendant compte de la diversité de sa pratique. Cette présentation d’ampleur, à la dimension rétrospective, embrassera l’ensemble de la carrière de l’artiste. Elle invitera le visiteur à revoir dans sa globalité l’œuvre du peintre norvégien en suivant le fil d’une pensée picturale toujours inventive : une œuvre à la fois foncièrement cohérente, voire obsessionnelle, et en même temps constamment renouvelée.
Commissariat : Claire Bernardi, Directrice du musée de l’Orangerie, Assistée d’Estelle Bégué, Chargée d’études documentaires au musée d’Orsay


Plus d’informations sur les expositions ici.

Musée d'Orsay : Esplanade Valéry Giscard d'Estaing 75007 Paris

Les offres - Pass Culturel

  • Carte Blanche Solo à 42 € au lieu de 52 €
  • Carte Blanche Duo à 65 € au lieu de 79 €
  • Carte Blanche Jeunes Solo (18-35 ans) à 20 € au lieu de 25 €
  • Carte blanche Jeunes Duo (18-35 ans) à 32 € au lieu de 40 €

Les cartes permettent un accès réservé entrée C, une entrée dès 9h au lieu de 9h30 (sous réserve de modifications ponctuelles des horaires d'ouverture) et un accès illimité aux collections permanentes et aux expositions temporaires et de bénéficier de tarifs privilégiés sur les spectacles, concerts, visites guidées, ateliers, ainsi que les services.

Musée de l'Armée

" L’Agence Mouche aux Invalides. L’enquête dont vous êtes les héros !"

En partenariat avec Lunii du 17 au 31 décembre
Crédit photo : Musée de l'armée
A l’occasion de Noel, le musée de l’Armée et Ma Fabrique à Histoires de Lunii s’associent pour vous faire vivre une enquête palpitante inspirée du livre audio « L’Agence Mouche aux Invalides. L’affaire Durandon » *, écrit par Claudine Aubrun. Partez en quête des objets de nos collections exceptionnelles et aidez le général Niox, premier directeur du Musée, à assurer son inauguration. Le général vous attend dans la salle Turenne pour vous transmettre ses instructions ! Munis d’un carnet de mission, les apprentis enquêteurs cherchent les indices dispersés sur tout le site des Invalides. L’aventure, dans le temps et dans l’espace, vous mènera à l’arsenal des armures anciennes, dans les salles des collections Louis XIV ou encore à la cour d’honneur.
*livre audio à écouter exclusivement sur la conteuse interactive Ma Fabrique à Histoires de Lunii
Plus d'infos sur l'événement ici:
Informations pratiques
Du 17 décembre au 31 décembre
Jour de fermeture : 25 décembre
Durée : 1h-1h30 (introduction théâtralisée est suivie par un jeu en autonomie dans les espaces du Musée)
Conseillé à partir de 5 ans
Horaires :
· 10h – 18h tous les jours (dernier créneau à 17h)
· Nocturne les mardis 20 et 27 décembre (dernier créneau à 17h40)
· Le 24 décembre : fermeture à 16h
Tarifs :
· Tarif plein : 14€
· Tarif réduit : 11€ (bénéficiaires de tarifs réduits au Musée)
· Tarif réduit : 5€ ((les enfants de 3 ans à 18 ans et les bénéficiaires de la gratuité au Musée)
· Gratuit : moins de 3 ans
Réservation conseillée
Le billet vous donnera également accès à nos collections permanentes, au tombeau de Napoléon Ier (église du Dôme), à l’exposition Forces spéciales ainsi qu'au musée de l'Ordre de la Libération et au musée des Plans-Reliefs.

Exposition Forces spéciales

Du mercredi 12 octobre au dimanche 29 janvier 2023
Crédit photo : Edouard Elias-Musée de l'armée
Programmé à l’occasion du 30e anniversaire de la création du Commandement des opérations spéciales (COS), l’événement propose une immersion inédite au cœur de ces unités d’exception, dans l’intimité d’hommes et de femmes pas comme les autres : en temps de paix comme en temps de guerre, ils œuvrent chaque jour pour la Nation dans des conditions extrêmes, avec humilité et esprit d’équipe.
De la Seconde Guerre mondiale à nos jours, l’exposition revient sur l’histoire, le fonctionnement, les équipements et l’évolution des forces spéciales, ainsi que sur l’emploi de plus en plus important qui en est fait aujourd’hui, interrogeant le rapport complexe que nos sociétés entretiennent avec la guerre.
Informations pratiques
Tous les jours de 10h à 18h. Nocturne le mardi jusqu'à 21h. Fermé le 25 décembre et 1er janvier.
Du mercredi 12 octobre 2022
au dimanche 29 janvier 2023
Lieu de l'évenement :
Aile Orient 3e étage et salle Vauban (aile Orient rez-de-chaussée)
Conditions d'accès :
Plein tarif : 14€ | Tarif réduit et groupe (à partir de 10 personnes) : 11€ | Tarif 18-25 ans (ressortissants ou résidents UE) : 5€ | Gratuit pour les moins de 18 ans

Saison musicale 2022-2023

Retrouvez tous les concerts sur la brochure ci-dessous

Plus d’informations sur l’exposition ici

et sur la saison musicale ici

Musée de l'Armée : Hotel national des Invalides 129, rue de Grenelle 75007 Paris

Les offres -Pass Culturel

  • 20% sur tous les concerts de la saison musicale
  • Tarif réduit au lieu du plein tarif sur présentation du Pass Culturel 7 aux caisses du Musée

Plus d'informations sur https://www.musee-armee.fr/au-programme/saison-musicale-invalides.html

Musée de l'Armée : 129 rue de Grenelle 75007

Musée du quai Branly - Jacques Chirac

Exposition "BLACK INDIANS DE LA NOUVELLE-ORLÉANS"

Du 4 octobre 2022 au 15 janvier 2023
Crédit photo : Musée Quai Branly- Jacques Chirac
Costumes éblouissants, rythmiques saccadées et joutes chantées : l’exposition rend hommage à l’extraordinaire créativité des Africains-Américains de Louisiane à travers les défilés de Black Indians. Quand la mémoire des ancêtres esclaves croise celle des communautés amérindiennes
“If you go to New Orleans you ought to go see the Mardi Gras”* entonne Professor Longhair dans son titre emblématique, Mardi Gras in New Orleans (1949). Car s’il y a un événement qui incarne l’identité de La Nouvelle-Orléans, c’est bien son carnaval, ses chars et ses fanfares défilant dans le Vieux Carré de la ville. En marge de ces festivités héritées de l’époque coloniale française, une tradition longtemps passée sous silence perdure depuis plus de 150 ans : les spectaculaires défilés de Black Indians, aux magnifiques costumes ornés de perles, sequins et plumes.
Popularisées par la série Treme de David Simon (HBO) dans les années 2010, ces parades constituent un puissant marqueur social et culturel pour les Africains-Américains de Louisiane. Portées par les percussions et les chants des Big Chiefs et Queens issus d’une quarantaine de « tribus », elles célèbrent la mémoire de deux peuples opprimés, amérindiens et descendants d’esclaves. Elles témoignent de la résistance de la communauté noire aux interdits de la ségrégation raciale et aux festivités de Mardi Gras dont elle était autrefois largement exclue. Tout en rendant hommage aux communautés amérindiennes ayant recueilli les esclaves en fuite dans les bayous.
À travers un parcours géographique et chronologique jalonné d’entretiens, de costumes contemporains et d’œuvres traditionnelles, l’exposition révèle une culture singulière, construite par plus de trois siècles de résistance contre les assauts de la domination sociale et raciale, encore présente aujourd’hui.
* Si tu vas à La Nouvelle-Orléans, tu devrais aller voir le Mardi Gras !
Cette exposition est organisée par le musée du quai Branly Jacques Chirac avec le précieux soutien du Louisiana State Museum.
Costumes éblouissants, rythmiques saccadées et joutes chantées : l’exposition rend hommage à l’extraordinaire créativité des Africains-Américains de Louisiane à travers les défilés de Black Indians. Quand la mémoire des ancêtres esclaves croise celle des communautés amérindiennes.
“If you go to New Orleans you ought to go see the Mardi Gras”* entonne Professor Longhair dans son titre emblématique, Mardi Gras in New Orleans (1949). Car s’il y a un événement qui incarne l’identité de La Nouvelle-Orléans, c’est bien son carnaval, ses chars et ses fanfares défilant dans le Vieux Carré de la ville. En marge de ces festivités héritées de l’époque coloniale française, une tradition longtemps passée sous silence perdure depuis plus de 150 ans : les spectaculaires défilés de Black Indians, aux magnifiques costumes ornés de perles, sequins et plumes.
Popularisées par la série Treme de David Simon (HBO) dans les années 2010, ces parades constituent un puissant marqueur social et culturel pour les Africains-Américains de Louisiane. Portées par les percussions et les chants des Big Chiefs et Queens issus d’une quarantaine de « tribus », elles célèbrent la mémoire de deux peuples opprimés, amérindiens et descendants d’esclaves. Elles témoignent de la résistance de la communauté noire aux interdits de la ségrégation raciale et aux festivités de Mardi Gras dont elle était autrefois largement exclue. Tout en rendant hommage aux communautés amérindiennes ayant recueilli les esclaves en fuite dans les bayous.
À travers un parcours géographique et chronologique jalonné d’entretiens, de costumes contemporains et d’œuvres traditionnelles, l’exposition révèle une culture singulière, construite par plus de trois siècles de résistance contre les assauts de la domination sociale et raciale, encore présente aujourd’hui.
* Si tu vas à La Nouvelle-Orléans, tu devrais aller voir le Mardi Gras !
Cette exposition est organisée par le musée du quai Branly Jacques Chirac avec le précieux soutien du Louisiana State Museum.

Plus d’informations sur l’exposition ici

Musée du Quai Branly Jacques Chirac : 37 Quai Branly 75007 Paris

Les offres - Pass Culturel

  • Pass solo à 30€ au lieu de 35€
  • Pass Duo à 50€ au lieu de 60€

Les pass permettent l'accès de manière illimitée aux collections et expositions du musée pendant un an et de bénéficier de tarifs privilégiés sur les spectacles, concerts, visites guidées, ateliers, …

Musée Rodin

Exposition "Rêves d'Egypte"

Du 18 octobre 2022 au 5 mars 2023
Crédit photo : musée rodin
Pour la première fois, le musée Rodin présente la relation de Rodin à l’art égyptien. L’exposition dévoilera un Rodin égyptien, se nourrissant d’une Égypte rêvée, fantasmée puis collectionnée.

Plus d’informations sur l’exposition ici

Musée Rodin : 77 rue de Varenne 75007 Paris

Les offres- Pass culturel

  • Carte d'adhésion 1 personne à 24€ au lieu de 30€
  • Carte d'adhésion 1 personne + 1 invité à 40€ au lieu de 50€

Les cartes permettent un accès coupe-file au jardin de sculptures, aux collections permanentes et aux expositions temporaires, des tarifs réduits sur les activités culturelles et les événements (soirée « Love » du 14 février, visites en famille) et sur l'audioguide du musée Rodin (4,50 € au lieu de 6 €), des visites guidées gratuites des expositions temporaires, sur réservation et dans la limite des places disponibles, jusqu’à deux personnes accompagnantes bénéficient d’un accès coupe-file et du tarif réduit pour le billet d’entrée au musée, 10% de réduction sur les produits du café-restaurant l'Augustine du musée Rodin Paris, 5% de réduction sur les produits de la boutique à partir de 10 € d’achat, hors boutique en ligne.

Musée Maillol

Exposition "Hyperréalisme, Ceci n'est pas un corps"

Du 8 septembre 2022 au 5 mars 2023
Crédit photo : Musée Maillol
Plongez dans l’univers troublant de l’hyperréalisme.
Après Bilbao, Canberra, Rotterdam, Liège, Lyon et Bruxelles où elle a connu un immense succès, l’exposition itinérante «  Hyperréalisme. Ceci n’est pas un corps » s’arrêtera prochainement au Musée Maillol dans une version enrichie et en partie inédite.
L’exposition présente une série de sculptures qui ébranlent notre vision de l’art. Réalité, art ou copie? L’artiste hyperréaliste tourne le dos à l’abstraction et cherche à atteindre une représentation minutieuse de la nature au point que les spectateurs se demandent parfois s’ils ont affaire au corps vivant. Ces œuvres génèrent ainsi une sensation d’étrangeté, mais sont toujours porteuses de sens.
Une coproduction de Tempora et Institut für Kulturaustausch en étroite collaboration avec le Musée Maillol.

Plus d'informations sur l'exposition ici

Musée Maillol : 59-61 rue de Grenelle 75007 Paris

L'offre - Pass Culturel

tarif réduit au lieu du plein tarif sur présentation du Pass Culturel 7 aux caisses du Musée

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations