Ville de Paris

Actualité

Retour sur le Conseil d'arrondissement du 12 avril 2018

Mise à jour le 17/04/2018
Lors du Conseil d'arrondissement du 12 avril 2018, plusieurs délibérations ont été débattues.
1. Approbation à l'unanimité du compte administratif 2017 du 7e arrondissement dont le taux d'exécution du budget est de 96%, ce qui traduit une gestion rigoureuse des deniers publics. A titre de comparaison, la moyenne des arrondissements parisiens est de 87%.
2. Adoption à l'unanimité d’une délibération concernant l'octroi de subventions (1 008 400 euros) et la signature de conventions annuelles d'objectifs pour les activités périscolaires. Trois associations du 7e (Le British Council, Connaître et protéger la Nature en Val de Seine, Judo France Paris) bénéficient à ce titre d'un montant cumulé de 33 327 euros.
3. Communication du Maire sur l'exécution des investissements de proximité au titre de 2017. Concernant les crèches : 361 820 euros ont été engagés pour améliorer, embellir et sécuriser l'accueil des enfants mais également pour agrandir la crèche Estrées qui permettra l’installation, dès la rentrée 2018, de 8 berceaux supplémentaires à la plus grande satisfaction des nombreux parents en liste d'attente !
D'ailleurs le 7e est l'arrondissement qui a le meilleur taux d'occupation des crèches : il s'élève à 102 %. Cela démontre une excellente gestion des places permettant, en cas de besoin, d'avoir plusieurs enfants sur une même place, mais pendant des créneaux horaires différents. Aussi ce sont davantage de familles qui peuvent avoir accès à l’accueil de leur enfant en crèche.
Concernant les écoles, depuis 2008 plusieurs millions d’euros ont été investis dont, par exemple, 1 365 000 euros à l’école Chomel. En 2017, 370 000 euros ont été consacrées aux écoles Éblé, Rapp, Verneuil, la Motte Piquet, Camou et Las Cases et cela se poursuivra cette année puisque Rachida DATI a obtenu 390 000 euros pour ce poste sur le budget 2018.
Concernant l'espace public, Rachida DATI réalise d'importants travaux de voirie, poursuivant ainsi sa politique de rénovation de tout l'espace public très souvent vétuste, et dont les opérations ont été trop longtemps retardées ! Cela occasionne souvent des gênes et des chantiers très longs mais cela est indispensable à la qualité de vie et la sécurité des habitants !
En complément des crédits négociés auprès de la Mairie de Paris, Rachida DATI obtient, lors de l'organisation d'événements dans l'arrondissement, et directement auprès des organisateurs, des financements pour réaliser des travaux de voirie, d'urbanisme, de restauration et de protection du patrimoine. Aussi tous les ans, les organisateurs du Paris E-prix financent des travaux conséquents sur le domaine public : la voirie est reprise, les trottoirs réparés et des financements sont même accordés pour moderniser l'éclairage public ! Ces opérations ne se limitent aux aménagements nécessaires à la tenue de l’événement : en 2017, la réparation des trottoirs de la place Vauban a été intégralement financée par les organisateurs du Paris E-prix. En 2018, ils financeront plus de quarante opérations de voirie. Ce sont autant d’économies sur les finances de notre collectivité.
4. Adoption à l'unanimité de l'octroi de 30 000 euros de subventions et de la signature de conventions pluriannuelles d'objectifs en faveur de deux associations sportives locales (7e) : l'association du Bon Conseil et l'entente sportive des Petits Anges.
5. Adoption à l'unanimité de l'octroi d'une subvention de 7 800 euros au comité Saints-Pères Grenelle, ainsi que d’une subvention de 8000 euros pour le Comité Sèvres Croix-Rouge 6e/7e en faveur des illuminations de la fin de l’année 2017.
6. Rejet de la délibération concernant le relogement des Parisiens concernés par une opération de rénovation, de réhabilitation ou de démolition. Avec ce texte, la Mairie de Paris prend prétexte d’appliquer la loi Égalité et Citoyenneté pour déposséder les Mairies d’arrondissement de l'attribution d’une partie des logements sociaux qui leur reviennent. Puisque le mécanisme consiste à prélever des logements sociaux pour des personnes en besoin de relogement avant que la répartition du contingent entre la Mairie centrale et les arrondissements ne soit effectuée, les Mairies d’arrondissement ne pourront donc plus être attributaires de ces logements. Ils pourraient même être réservés sans concertation avec les arrondissements.
7. Adoption de la Convention de partenariat avec le SYCTOM concernant des dispositifs de soutien à la mise en œuvre du Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés. Pour aider la Mairie de Paris à réduire les déchets, le SYCTOM soutiendra financièrement la Ville et surtout, lui apportera une aide en nature (action de formation, de sensibilisation…) d’un montant de plus de 800 000 euros.
8. Rejet de la tarification des autorisations d’occupation temporaire de la bande de stationnement et de l'espace public viaire liées à l'évènementiel dans Paris intramuros. Cette délibération crée une redevance spécifique à l’occupation du domaine public de voirie (places de stationnement et voies de circulation) pour l'événementiel. Avec cette réforme, il sera moins cher de réserver des places de stationnement pour un événement (pratique du « ventousage ») que de faire stationner son véhicule, au détriment complet des Parisiens qui ont d’ailleurs vu le coût du stationnement augmenter.
9. Adoption à l'unanimité d'un vœu rattaché à la délibération précédente relatif à une compensation de l’exploitation de la voirie publique pour des tournages. Le nombre de tournage est en constante progression dans le 7e arrondissement, et plus généralement, dans tout Paris. L’augmentation était de plus de 30% entre 2016 et 2017. Ce n’est pas sans conséquence sur la voirie. Plus elle est sollicitée, plus elle dégradée et ce sont les riverains qui en paient les conséquences. Ce vœu présenté par Rachida DATI vise à ce que la Mairie de Paris tienne compte de l'impact des tournages et des événements sur la voirie pour obtenir des crédits supplémentaires, et en assurer ainsi l'entretien et la réparation !

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations